Interview de P. C. Cast

L'Interview de P. C. Cast

Interview de P.C. Cast

DR @ Daniel Stark at Stark Photography 

 L’Interview de P.C. Cast

Je vous présente ici l‘ Interview de P. C. Cast Auteur entre autres de la saga  » La maison de la nuit » et la série  » Partholon »

Bibliographie :

La série :  » Maison de la nuit  » (18 livres)

La série : « Partholon  » (6 livres)

La série : « Les passagers du temps » (3 livres)

la série  » Chronique d’un autre monde »  (3 livres) (…)

 

INTERVIEW DE  P. C. CAST (VF)

P. C. Cast

Bonjour, et merci de vous prêter à l’exercice de l’interview.

Il se fera en 2 parties : la première partie sur votre œuvre et vos projets (personnalisée), la seconde partie sur l’aspect plus technique du métier d’écrivain au travers de votre expérience (qui est propre à tous mes interviews)

 Pouvez-vous pour l’instant vous présenter en quelques phrases….Date de naissance, vos loisirs, passions, votre univers… ?

Je suis né le 30 avril 1960. J’adore faire de l’équitation, voyager, découvrir de grands restaurants et traîner avec mes amis et ma famille. Le reste de l’information figure dans ma biographie sur mon site Web, www.infinitelyinteresting.co.

 

Votre œuvre :

Dans la série Partholon / série divine
il y a une forte présence de mythologie, il y a une déesse Epona, des prêtresses, des centaures … et dans la saga de la Maison de la nuit Vous avez également créé une mythologie Vampire ?
Cela rappelle la mythologie grecque par exemple, Aimez-vous particulièrement la mythologie?

 

J’aime bien la mythologie. Quand j’avais neuf ans, mon père m’a donné la trilogie du Seigneur des Anneaux de Tolkien et ça a marqué le début de mon histoire d’amour avec la mythologie, la fantaisie et le paranormal

 

Dans ces livres, ce sont les femmes qui ont le pouvoir (les prêtresses) et Dieu est ici une déesse. Avez-vous un message féministe dans vos œuvres ? Est-ce une volonté claire de votre part de privilégier le « girl Power »?


 
Tous mes livres donnent du pouvoir aux femmes, surtout aux jeunes femmes. Ce sera toujours la clé de mon travail. J’y ai également inclus des thèmes qui traitent de l’hypocrisie religieuse et de questions sociales, le tout enveloppé dans de grandes adventures et de la romance.

Pourquoi et comment avez-vous eu l’idée de collaborer avec votre fille ? Comment s’est passée cette collaboration mère/fille ?

 Pour la Maison de la Nuit, j’ai fais toute la partie écriture. Kristin, elle, est/était mon éditeur. 

Cela a commencé parce que lorsque j’ai débuté l’écriture de la saga de la Maison de la Nuit, j’ai été consterné de voir que ma voix d’adolescente des années 70 m’échappait parfois. Alors j’ai demandé à ma fille si elle aimerait travailler avec moi sur la série pour être sûre que mon héroïne de 16 ans, Zoey Redbird, ne s’exprime pas comme un  prof de 40 ans. Bien sûr, avec les premiers livres  Zoey et le gang ont trouvé  leurs propres manières de s’exprimer, de sorte que Kristin est repassée à un rôle plus éditorial. Par exemple, pour le spin-off de la Maison de la nuit, Kristin a joué un rôle majeur dans le développement et le brainstorming aussi bien que dans l’édition..

Nous coécrivons cependant d’autres séries. Nous avons écris ensemble « THE DYSASTERS », ainsi qu’une toute nouvelle trilogie que nous venons juste de commencer, mais que nous n’avons pas encore annoncée. Kristin et moi adorons travailler ensemble.

Dans l’écriture, Vous avez écrit dans différents genres. Avez-vous un genre, un univers de prédilection : Young Adult, romance paranormale, fantaisie, autre…?


 Ce que j’aime le plus, c’est l’histoire, pas le genre. Quand je trouve une histoire ou un personnage qui me passionne, alors c’est ce que je préfère écrire. Je suis généralement attiré par les décors fantastiques et j’aime ajouter des éléments paranormaux.

  • Quelles ont été vos influences littéraires, ou justes vos auteurs/ou genres préférés ?

 J’ai toujours été une lectrice avide. En fait, je ne me souviens pas d’une époque où je n’ai pas lu. J’étais un de ces enfants qui ont toujours un livre avec eux. Et je suis toujours comme ça.

Je lis dans tous les genres – je l’ai toujours fait. Je n’aime pas les étiquettes de genre. L’auteur responsable de mon amour pour la fantaisie et de la science-fiction est Anne Mccaffrey. Quand j’étais une jeune adolescente, j’ai découvert ses romans avec « Pern », et c’est là que j’ai réalisé qu’une femme pouvait écrire et réussir  dans la fantaisie/science-fiction. Cette découverte a changé ma vie.

  • Avez-vous d’autres projets pour l’avenir en Urban Fantasy/Bit-lit, côté Young adulte, ou fantasy ?

 Oui, en ce moment même Kristin et moi travaillons sur une nouvelle trilogie paranormale de Young Adult que nous n’avons pas encore officiellement annoncée, alors je ne peux pas en dire grand-chose sauf qu’elle met en vedette deux adolescents qui sont des jumeaux et des sorcièrs – et ils doivent sauver le monde !

J’ai également une nouvelle série à venir, mais comme il n’a pas été officiellement annoncé encore je ne peux pas vous dire beaucoup, sauf que cela replonge dans mes racines celtiques et que c’est  aussi du Young Adult. C’est de l’historique avec un peu de merveilleux  et de magie ajouté!

  • Comment s’est passée votre recherche d’une maison d’édition au tout début ?

Mon premier livre a été publié pour une petite presse régionale. Un professeur de fac m’a présenté à un éditeur alors que je terminais mon premier manuscrit publiable.

Ma cousine, Anne Tyler (lauréate du prix Pulitzer et auteur à succès), était son auteur vivant préféré, ce qui l’a rendu très désireux de lire mon manuscrit. Je le lui ai soumis et il l’a publié. Ce livre a remporté plusieurs prix nationaux, ce qui a attiré l’attention d’un grand agent littéraire, qui a ensuite vendu les trois premiers livres de ma série Déesse / Divine à Berkley Publishing à New York.

  • Qui a décidé, et qui a réalisé vos illustrations de couvertures ?

Traditionnellement, les auteurs publiés aux États-Unis ne choisissent pas leurs illustrateurs de couverture – c’est le travail de notre éditeur. Je donne mon avis à mes editeurs et/ ou aux directeurs artistiques.

 

le métier d’écrivain :

 

  • Comment avez-vous commencé à écrire de manière professionnelle. Aviez vous auparavant participé à des ateliers d’écriture, suivi une formation littéraire, appris une technique… ???? Où vous êtes-vous lancé spontanément dans le 1er jet ?

J’ai écrit mon premier livre en première année (je crois que j’avais six ans). Il n’a pas été publié.

 J’écris depuis, bien que je n’aie pas pris ça au sérieux avant d’avoir la trentaine.

La seule formation « littéraire » que j’ai reçue, c’est lorsque j’ai étudié en section littérature à la Fac – et  j’ai aussi suivi un cours de création littéraire après avoir obtenu mon diplôme, au cours duquel j’ai terminé mon premier livre publié.

  • À quel âge avez-vous commencé sérieusement à écrire ? Travailliez-vous à côté (temps plein/partiel/congés…)

 

Je suis publié depuis 2001. À l’époque, j’étais enseignante dans une école publique (j’enseignais en secondaire et j’étais adjointe du collège). J’étais très motivée à devenir une auteur à succès et j’ai écrit pour trois grands éditeurs pendant que j’enseignais à temps plein. C’est mon dix-huitième livre publié (« CHOSEN », le troisième livre de la série Maison de la nuit) qui a été classé #2 sur la liste des best-sellers du New York Times. J’ai pu alors prendre ma retraite  en 2008 pour écrire.

  • Qu’elle est votre routine d’écriture en tant qu’écrivaine ? Vos habitudes matin, soir…. ? Avez-vous un nombre de mots ou de pages par jours à faire à minima, ou faites vous selon votre inspiration ? écrivez-vous tous les jours ?

 

J’écris dans mon bureau à la maison sur un tapis roulant (je marche et j’écris). Je préfère écrire la nuit et je commence vers 19h et je termine habituellement entre minuit et 2h du matin, même si j’écris beaucoup plus longtemps à l’approche de la fin d’un livre. 

Quelle quantité j’écris dépend d’où je me situe dans un livre. Au début, le plus gros de mon travail est la recherche et le développement de personnages et d’intrigue. 

Je n’ai jamais un nombre fixe de mots ou de pages programmé, bien que j’ai tendance à écrire au moins cinq pages par session. Que j’écrive tous les jours ou non dépend où je me situe dans un manuscrit. Au début, je n’écris généralement pas tous les jours. Vers la fin, c’est sûr.

  • Utilisez-vous des logiciels d’écriture comme Scrivener, Focus Writer….Où écrivez-vous juste sous Word ? écrivez-vous d’abord sur un carnet manuscrit ou directement sur l’ordi ?
J’utilise seulement Word – aucun programme spécial. Je n’écris pas à la main, mais j’ai un journal à côté de mon lit et je me réveille souvent après avoir trouvé la solution pour une scène difficile ou un problème d’intrigue, et j’écris toujours des notes à ce sujet dans le journal.
  • Êtes-vous du genre à faire un plan très détaillé (style architecte) ou plutôt à découvrir ce qui se passe au fur et à mesure avec un plan très succinct au départ (style jardinier)

Les deux. Quand je suis co-auteur avec ma fille, nous créons des plans détaillés et nous écrivons à partir d’eux (bien que nous nous permettions de modifier les contours pendant que nous écrivons). Quand j’écris seul, j’ai un plan beaucoup plus flou – juste un début, un milieu et une fin de base – parce que mon travail est très axé sur le caractère et j’aime permettre à mes personnages de changer au fur et à mesure qu’ils se développent.

  • La préparation de votre 1er roman, vous a-t-il demandé beaucoup de temps en amont (fiches personnages ou plan ou documentations, séquencier..….)Combien de temps avant d’écrire le 1er jet (et votre 1er jet combien de temps ?)- faites-vous ensuite un gros travail de réécriture ? À qui faites-vous relire votre travail : vos proches, des béta lecteurs…. 

Il m’a fallu environ un an pour écrire mon premier livre publié. Je n’ai pas fait qu’écrire le livre, mais j’ai fait beaucoup de recherches avant et pendant le processus de rédaction. J’ai aussi assisté à  un cours de création littéraire de niveau collégial avec la fantastique professeure, Teresa Miller,qui m’a aidée à continuer à écrire (Aux États-Unis, l’audit d’une classe de collège signifie que j’ai pris la classe, mais que je n’ai pas obtenu de crédit d’université pour elle car j’avais déjà un diplôme d’études collégiales). 

J’ai toujours été une écrivain qui réecrit constament. Je révise littéralement mes manuscrits jusqu’au tout dernier moment où je les envoie à mon éditeur.

 Qui révise mon travail? Je présume que cela a perdu quelque chose en traduction parce que PERSONNE ne révise l’oeuvre d’un auteur professionnel.

Nous révisons notre propre travail sous la direction d’un éditeur légitime. Les membres de la famille et les lecteurs bêta ne sont absolument pas des éditeurs légitimes. Non, je n’envoie pas mes manuscrits à l’un ou l’autre pour commentaires. Jamais.
  • En France il peut sembler difficile de parler d’argent, mais abordons malgré tout ce sujet épineux….

Pouvez-vous dire aujourd’hui que vous vivez de votre plume, où avez vous, tout ce temps, gardé un travail sur le côté ?

Pouvez-vous nous dire combien vous avez gagné avec cette saga ? Ou le nombre d’exemplaires vendus depuis le début ? Ou ce que cela représente en salaire ou complément de salaire ? Être écrivain est un métier comme un autre, et ce sujet du salaire est un sujet qui intéresse tout le monde ….Souhaitez-vous répondre, ou tout au moins aborder un peu ce thème sulfureux ? C’est comme vous voulez…

La vérité, c’est que vous ne demanderiez pas à un enseignant, à un journaliste, à un médecin, à un avocat, etc., combien d’argent il gagne. Il faut traiter les auteurs avec le même respect que tout autre professionnel.

Quant aux exemplaires vendus, c’est du domaine public. J’ai vendu plus de 20 millions d’exemplaires de mes livres dans plus de 40 pays. Oui, je vis de mes écrits.

  • Souhaitez-vous aborder un thème particulier, que les questions n’auraient pas mentionné ?

Où avez-vous un message pour vos fans ?

Mes fans sont les meilleurs ! Ils sont intelligents, loyaux et enthousiastes. J’ai un profond respect et amour pour eux.

 

INTERVIEW ABOUT P. C. Cast ( VO)

 

 

P.C. CAST ;

 

Hello, and thank you for accepting to do this interview.

 

It will be split in 2 parts: the first part will cover your body of work and your projects (personalized), while in the second part we will discuss the more technical aspect of the profession of writer through your experience (which is specific to all my interviews)

 

*******************************************************************

 

Can you start by introducing yourself in a few sentences?  Your birth date, hobbies, passions, your world and environment?

 I was born April 30th, 1960. I love horseback riding, traveling, discovering great restaurants, and hanging out with my friends and family. The rest of the information is listed in my bio on my website, www.infinitelyinteresting.co

 

Your body of work:

In the Partholon/ divine series
there is a strong presence of mythology, there is a goddess Epona, priestesses, centaurs …
and in  the House of night saga You’ve also created a Vampyre mythology  ?

It recalls Greek mythology for example, Do you particularly like mythology?

 I do enjoy mythology. When I was nine years old my father gave me Tolkien’s Lord of the Rings trilogy and that began my love affair with mythology, fantasy and the paranormal.

 

  • In this books, it is the women who have the power (the priestesses) and the God is here a Goddesses. Do you have a feminist message in your works? Is it a clear will on your part to privilege the “girl power” ?

 All of my books are empowering to women – especially young women. That will always be key to my work. I also include themes that deal with religious hypocrisy and social issues, all wrapped up in great adventures and romance.

 

Why and how did you come up with the idea of collaborating with your daughter? How did this mother/daughter collaboration go?

 For the House of Night I do all the writing. Kristin is/was my editor. It started because as I began writing HoN I was appalled that my 1970s teenage voice started creeping out. So I asked my daughter if she would like to work with me on the series and be sure that my sixteen-year-old heroine, Zoey Redbird, didn’t sound like a 40-something school teacher. Of course within the first couple books Zoey and the gang took on their own speech mannerisms, so Kristin shifted to more of a true editorial role. For instance, for the House of Night spin-off, Other World, Kristin played a major role in development and brainstorming as well as editing.

 

We do co-write other series, though. We both write THE DYSASTERS, as well as a brand new trilogy that we’ve just begun writing, but haven’t announced yet. Kristin and I love working together.  

 

In writing, You’ve written in  various types of literature. Do you have a genre, a universe of predilection: young adult, paranormal romance, fantasy, other…?

What I love best is the story, not the genre. When I find a story or a character I’m passionate about then that’s my favourite to write. I’m usually drawn to fantasy settings and I do like to add paranormal elements.

 

 What were your literary influences, or your favourite authors/genres?

 I’ve always been an avid reader. Actually, I don’t remember a time when I couldn’t read. I was one of those children who always had a book with her. I’m still like that.

 

I read across genres – always have. I don’t like genre labels. The author responsible for my love of fantasy and science fiction is Anne McCaffrey. When I was a young teenager I discovered her Pern novels, and that was when I realized a woman could write and star in fantasy/sci-fi. That discovery changed my life.

 

Do you have any other projects (books or other) for the future in Urban Fantasy/Bit lit, Young adult or fantasy? (in collaborating with your daughter or not ?)

Yes, right now Kristin and I are working on a new YA paranormal trilogy that we haven’t formally announced yet, so I can’t say much about it except that it features two teenagers who are twins and witches – and they have to save the world!

 

I also have a new series coming, but as it hasn’t been formally announced yet I can’t tell you much except that it goes back to my Celtic roots and it, too, is YA. It’s historical with a wonderful bit of magick added!

 

How did you get on searching for a publisher at the very beginning?

My first published book was to a small, regional press. A college professor introduced me to the publisher as I was just finishing my first publishable manuscript. My cousin, Anne Tyler (Pulitzer Prize winner and bestselling author), is his favourite living author, which made him very eager to read my manuscript. I submitted it to him and he published it. That book won several national awards, which caught the attention of a great literary agent, who then sold the first three books of my Goddess Summoning Series to Berkley Publishing in NYC.

 

Who chose and who made your cover illustrations?

 Traditionally published authors in the US don’t choose their cover illustrators – that’s our publisher’s job. I do give input to my editors and/or the art director(s).

 

The profession of writer:

 

How did you start writing professionally?

Had you ever participated in writing workshops, received literary training, learned a technique?

Or did you just spontaneously start your 1st draft?

 I wrote my first book in first grade (I think I was six years old). It didn’t get published. Yet. I’ve been writing ever since, though I didn’t get serious about it until I was in my late 30s. The only “literary” training I received was that I was a literature major in college – and I took a creative writing class after I’d graduated, during which I finished my first published book.

 

 At what age did you start writing full time? Were you working on the side (full-time/part-time/holidays)?

 I’ve been published since 2001. At that time I was a public school teacher (I taught secondary school and was a college adjunct). I was very driven to be a successful author and I wrote for three major publishers while I taught full time. It was my eighteenth book published (CHOSEN, the third book in the House of Night series) that debuted #2 on the NYT bestseller list. I was able to retire from teaching in 2008 to write.

 

 What is your working routine as a writer? Your routine – morning / evening, etc.?

Do you have a minimum number of words or pages per day, or do you go along with your inspiration? Do you write every day?

I write in my home office on a treaddesk (I walk and write). I prefer to write at night and begin about 7:00 pm and usually end between midnight and 2:00 am, though I write a lot longer as I approach the end of a book. How much I write depends on where I am in a book. At the beginning most of my work is research and developing characters and plot. I never have a set number of words or pages, though I tend to write at least five pages per session. Whether I write every day or not depends on where I am in a manuscript. At the beginning I usually don’t write every day. Near the end I definitely do.

 

 Do you use writing software such as Scrivener, Focus Writer?

Or do you just use Word? Do you handwrite first on a notebook or directly on a computer?

 I only use Word – no special programs. I don’t handwrite, but I do have a journal beside my bed and I often wake up having figured out a tough scene or a plot problem, and I always write notes about it in the journal.

 

Are you the type to make a very detailed plan (architect style) or do you rather expand as you go along from a very brief initial plan (gardener style)?

 Both. When I co-author with my daughter we create detailed outlines and write from them (though we do allow ourselves the ability to change the outline as we write). When I write alone I have a much looser outline – just a basic beginning, middle and end – because my work is very character driven and I like to allow my characters room to make changes as they develop.

 

 Did the preparation of your first novel require a lot of time beforehand (character files or plan or documentation, outline)? How much time did you spend before writing the first draft (and how long did your first draft take)? – do you then do a lot of rewriting work? Who revises your work: your relatives, beta readers?

It took me about one year to write my first published book. I didn’t outline the book, but I did do a lot of research before and during the writing process. I also audited a college level creative writing class and the fantastic professor, Teresa Miller, helped me keep my writing moving forward (in the US auditing a college class means that I took the class, but didn’t get college credit for it as I already had a college degree). I’ve always been a constant rewriter. I literally revise my manuscripts up until the moment I sent them to my editor. Who revises my work? I’m assuming this lost something in translation because NO ONE revises  a professional author’s work. We revise our own work under the direction of a legitimate editor. Family members and beta readers are absolutely not legitimate editors. No, I do not send my manuscripts to either for comments. Ever.

 

 It is unusual to talk about money in France, but let’s talk about this thorny subject anyway.

Can you say today that you live from the income of your writing work, or have you, all this time, kept a job on the side?

Can you tell us how much you earned with this saga? Or the number of copies sold since the beginning? Or what it means in income or additional income? Being a writer is a profession like any other, and income is a subject that interests everyone. Would you like to answer, or at least address this controversial subject? It’s up to you….

 The truth is you wouldn’t ask a teacher, journalist, doctor, lawyer, etc., about how much money they make. Please treat authors with the same respect you would any other professional.

 

As to copies sold that’s public record. I have sold more than twenty million copies of my books in over forty countries. Yes, I support myself through my writing.

 

 Do you wish to discuss a particular theme that these questions have not touched on?

Or do you have a message for your fans?

 My fans are the best! They’re smart and loyal and enthusiastic. I have profound respect and love for t

 

 

 

Et voilà avez vous apprécié l‘interview de P. C. Cast ?

Et vous ? Aimez vous ses oeuvres  ?

Quelles sont vos sagas préférées ? ou votre livre préféré signée par cette auteure ?

N’hesitez pas à partager votre avis….

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Articles similaires

La Newsletter du Crepuscule

Rejoignez la liste secrete des lectrices du crepuscule pour etre tenu au courant de la sortie des derniers articles...

Merci de votre inscription