Rebecca Kean – Tome 6 : origines de Cassandra O’Donnell

Native Tome 6 - La malédiction des immortels de Laurence Chevallier

Rebecca Kean – Tome 6 : origines de Cassandra O’Donnell

par | Août 22, 2021 | Chroniques de livres | 0 commentaires

Rebecca Kean – Tome 6 : origines de Cassandra O’Donnell

  • Éditeur ‏ : ‎ J’ai lu (29 mars 2017)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 288 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2290079553
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2290079553

Synopsis : Chronique du livre : Rebecca Kean – Tome 6 : origines de Cassandra O’Donnell

« Un coup de fil en pleine nuit augure rarement d’une bonne nouvelle. Quand c’est pour apprendre qu’un petit rigolo a décidé de faire mumuse avec un sort interdit depuis des lustres, je commence à perdre mon sens de l’humour. Et si, en plus, cette démonstration vise à éliminer un à un les chefs de clan officiant sur mon territoire, autant vous dire que je vois carrément rouge ! Avec tout cela, on voudrait que j’exerce avec un peu plus de sérieux mon rôle de reine des Vikaris. Pas de doute, les congés payés, c’est pas pour demain… »

Chronique : Rebecca Kean – Tome 6 : origines de Cassandra O’Donnell

 

Ce tome s’ouvre directement sur une enquête qui a pour objet des fanatiques, qui veulent détruire les membres du Directum et notre héroïne Rébecca a peu de temps pour la résoudre…

En effet son contrat avec Baetan expire dans 3 jours et elle lui a promis de partir avec lui pour Gerlead pour faire face à ses racines démoniaques. Une seconde partie qui va nous permettre d’en connaitre plus sur les origines de Rébecca, et de répondre à nombre de nos questions.

Comme d’habitude on peut dire qu’elle ne chôme pas, et nous sommes catapultés d’actions en rebondissements avec elle. À la fois Assayim et Reine des Vikaris son emploi du temps risque d’exploser à chaque instant.

De nombreuses surprises dans ce tome, dont une particulièrement et qui concerne Beth, l’amie de Rébecca.

Combat, pouvoir, jalousie, révélations se conjuguent et se mêlent dans ce tome encore une fois passionnant.

Et la fin, à nouveau, nous laisse dans une intense frustration que seule la lecture du Tome 7 pourra contenter.

Extraits choisis :

  » Mais alors que j’enfonçais mes ongles dans son dos et que les spasmes devenaient de plus en plus nombreux, alors que mon corps exultait et criait son plaisir, mon coeur, lui, pleurait sa souffrance, sans que je sache pourquoi. C’était une sensation étrange. Déroutante. « 

 » L’angoisse est comme la plupart des sentiments…elle est sans mots, sans images et pourtant, elle résonne dans votre tête, vous donne mal au ventre et vous empêche de dormir aussi sûrement que le ferait une bonne grippe « .

Et vous avez vous aimé ce livre ?

Quel est votre avis sur : Chronique du livre : Rebecca Kean – Tome 6 : origines de Cassandra O’Donnell

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires

La Newsletter du Crepuscule

Rejoignez la liste secrete des lectrices du crepuscule pour etre tenu au courant de la sortie des derniers articles...

Merci de votre inscription