L’interview de virginie T.

L’ Interview de Virginie T.

Virginie T.

L’ Interview de Virginie T.

Je vous présente ici l’ Interview de Virginie T. entre autres auteur du livre de romance paranormale : À Crocs à mon sang…

 

 Interview de Virginie T.

Bonjour Virginie T., et merci de te prêter à l’exercice de l’interview.

Il se fera en 2 parties : la 1re partie sur ton œuvre et tes projets (personnalisé), la 2me partie sur l’aspect plus technique du métier d’écrivain au travers de ton expérience (qui est propre à tous mes interviews)

 

Peux-tu pour l’instant te présenter en quelques phrases….Date de naissance, tes loisirs, passions, ton univers… ?

Je suis née le 26 février 1984, j’habite en Gironde, dans un petit patelin à cinquante kilomètres de Bordeaux. Mariée et mère de trois enfants (que des filles !), je suis une romantique dans l’âme . J’aime passer du temps dans mon jardin, au milieu de mes fleurs ou de mon potager. Incroyablement frileuse, je ne connais rien de mieux par les temps qui courent qu’un bon livre, confortablement installée sur mon canapé avec un plaid et un thé bien chaud.

 

 

L’Interview de Virginie T. : Son œuvre 

 

  • Dans le livre par lequel je t’ ai découverte « A crocs à mon sang » Comment t’ ait venu le personnage de Tatjana, cette héroïne vampire hybride ? Qu’est-ce qui t’ a donné cette idée d’univers et de personnages ?

 

Je suis fan de underworld. Le mélange vampires/loups-garous m’est venu de cette saga que je connais par cœur. Toutefois, il n’était pas question pour moi de faire un copié collé. J’ai donc garder l’idée d’asservissement et j’ai brodé autour. Je voulais une héroïne hors du commun qui évolue au fil des pages et un héros qui doit revoir ses a priori. Tatjana est bien plus forte qu’elle n’y paraît et qu’elle ne le pense.

 

  • Les Vampires, les Loups garous, les êtres surnaturelles est ce que ce sont des univers que tu aimes particulièrement ?

 

J’adore tout ce qui touche au surnaturel. J’aime pouvoir laisser vagabonder mon imagination sans me sentir brider par des limites réalistes. Je suis une rêveuse. J’ai implanté l’histoire de Tatjana en Russie en faisant quelques recherches. Je commence toujours par cette étape pour créer mon décor et je suis tombé sur la légende d’un dragon qui reprend vie pour sauver une princesse. C’est une légende tout ce qu’il y a de plus réelle, tout autant que le nom imprononçable. J’ai brodé autour de tout cet ensemble. Voilà comment est né mon livre. Une rencontre entre un film du vingt et unième siècle et d’une légende russe inconnue en France.

 

  • En livre (en dehors d’une saga) de romance paranormale  tu as également écrit «  Les couleurs du Dragon », peux tu en parlez un peu ici ?

 

Les couleurs du dragon est un de mes premiers livres de fantasy où j’ai mélangé les genres. On y trouve démons, dragon, femme au pouvoir étrange. Il fait partie de la collection imaginaire chez Evidence Editions et raconte l’histoire de Dakota Jones, une femme pas tout à fait comme tout le monde qui chasse les êtres démoniaques dans le plus grand secret. On la suit dans une enquête qui va lui révéler qui elle est vraiment et d’où lui vient son don. Dakota fait partie de ces héroïnes meurtries par la vie et soutenues par un groupe d’amis solidaire qui ne se laisse pas abattre si facilement.

 

Avec des métamorphes, des anges, des archanges…….

Quel est ton sujet préféré, tes non humains préférés : vampires, anges, loups garous, métamorphes, as tu une préférence ?

 

C’est difficile de choisir parce que j’aime tous mes personnages et je m’attache à eux, raison pour laquelle j’écris surtout des sagas, lol. Mais j’avoue que j’ai une préférence pour les métamorphes et les anges. Les anges, parce que j’en fais des créatures fortes, hargneuses, violentes, aux pouvoirs surnaturels. On est loin de l’ange avec une auréole sur la tête. Les métamorphes, parce que j’aime l’idée d’un humain qui aurait des instincts animales.

 

  • Ton 1er livre : Le succès fut-il immédiatement au rendez vous ?

 

J’ai été vraiment surprise de vendre plus d’une centaine d’exemplaires de ma petite nouvelle et d’avoir de nombreux retours positifs. J’étais une inconnue et les gens achetaient mon livre ! Honnêtement, je l’avais publié par défi, juste pour me prouver que j’en été capable. Je me suis dit, allez, si j’en vends une dizaine, se sera déjà bien. Je n’ai vraiment pas été déçu !

 

  • L’autoédition un choix stratégique ? Avais tu cherché à te faire publier par une maison d’éditions classiques au début ? comment cela s’est il passé pour toi ?

 

Je n’ai pas chercher à me faire publier au début. En fait, comme beaucoup d’auteur je pense, je me suis dit que je n’avais pas le niveau pour être accepté. L’envie d’essayer n’est venu qu’en début d’année, après plusieurs petits succès et les encouragements de mes proches. J’écris beaucoup et l’auto éditions demande beaucoup d’investissement.  J’ai donc choisi de confier certains manuscrit à des ME. Aujourd’hui, j’ai deux livres en maison d’éditions, d’autres suivront et j’ai refusé des propositions. Jamais je n’aurais cru cela possible ! Je souhaite que mes sagas restent en auto éditions parce que j’aime tout choisir, de l’histoire à la couverture. J’apprécie vraiment la liberté que cela m’offre. J’ai donc fait le choix d’être hybride : en ME et en auto éditions.

 

  • As tu d’autres projets pour l’avenir en Urban Fantasy/Bit-lit, côté Young adulte, romance paranormale ou fantasy ?

 

J’ai toujours beaucoup de projets en cours. Je dirais même beaucoup trop. Ma saga des Guardian Angels est terminée mais les lecteurs en redemande et moi aussi donc je prépare un spin-off. Mes autres sagas se poursuivent en romance paranormale. Il reste 3 tomes pour les anges déchus et deux pour les ottawas. Les archanges du zodiaque n’en est qu’à ces débuts.  J’ai également commencé un one shot avec pour personnage principal une sirène un peu particulière et Dakota Jones, des couleurs du dragon, a encore une aventure à vivre. J’ai une idée de livre sur les mystères d’Egypte et sur une légende brésilienne qui mettra en scène un métamorphe serpent. En fait, je dois bien avoir une vingtaine de manuscrits qui tournent dans ma tête ! Je n’écris pas assez vite pour toutes les idées que j’ai.

 

  • Quelles ont été tes influences littéraires, ou justes tes auteurs/ou genres préférés ?

 

Je suis une grande fan de Suzanne Wright et de Laurann Dohner. J’adore la bit lit en règle générale, de psi changeling à  créatures nocturnes en passant par Mercy thompson. J’en lis beaucoup et je trouve la bit lit très inspirante.

 

  • Qui a réalisé ou comment as tu choisi tes illustrations de couvertures ? Et si c’est une collaboration, comment cela s’est-elle passée ? Es-tu contente du résultat ?

 

Je réalise mes couvertures moi-même. Je m’imagine mes personnages et je choisis les images en conséquence. Cela me prend d’ailleurs un temps fou pour trouver les images que je souhaites. Comme je ne veux pas que mes couvertures ressemblent à une autre, je fais toujours des montages et je suis plutôt satisfaite du résultat. Dernièrement, on m’a fait une critique sur celle des Guardian. Quand j’ai fait un sondage auprès de mes lecteurs, ils ont crié au scandale. Ils ne voulaient pas que je les change ! Comme quoi, je me débrouille pas trop mal ! En tout cas, je prends beaucoup de plaisir à les réaliser.

L’Interview de Virginie T. :le métier d’écrivain 

 

 

  • Comment as tu commencé à écrire de manière professionnelle. As tu auparavant participé à des ateliers d’écriture, suivi une formation littéraire, appris une technique… ???? Où t’es tu lancé spontanément dans le 1er jet ?

Je me suis lancé dans le grand bain sans filet de sécurité, en y connaissant strictement rien ! Et j’ai fait des erreurs, évidemment ! J’ai appris de ces erreurs, j’ai tenu compte des remarques et critiques de mes lecteurs, je me suis mise à suivre les conseils d’autres auteurs. Je pense que l’expérience vient avec le temps et que tous les conseils sont bons à prendre.

  • À quel âge as tu commencé sérieusement à écrire ? Travailles tu à côté (temps plein/partiel/congés…)

J’ai commencé à écrire quand j’étais ado, puis j’ai arrêté durant de nombreuses années.  J’ai fait ma vie, je n’y ai plus pensé. Finalement, je m’y suis remise à 35 ans, parce que je travaillais à mi temps et que j’avais donc du temps libre. Je m’ennuyais, je lisais un livre par jour et j’ai voulu trouver une autre occupation. Aujourd’hui, je ne fais plus que cela , c’est devenu mon métier et je ne remercierai jamais assez mes lecteurs de m’avoir offert cette chance de vivre de ma passion. Je ne pourrais plus m’en passer.

  • Qu’elle est ta routine d’écriture en tant qu’écrivaine ? tes habitudes matin, soir…. ? As tu un nombre de mots ou de pages par jours à faire à minima, ou fait tu selon ton inspiration ? Écris tu tous les jours ?

Je respecte un rythme régulier de minimum 2500 mots par jour, soit environ un chapitre pour moi. Je m’y mets dès que j’ai posé mes enfants à l’école le matin. Après, je fais suivants mon inspiration. Si cela coule de source, je vais écrire toute la journée. Si mon cerveau c’est fait la malle, je fais de nombreuses « pauses ». Je m’occupe du côté publicité, couverture, recherche. Parfois, je m’y remets le soir, quand mes enfants sont couchés et que mon mari est parti travailler. Dans tous les cas, j’écris tous les jours. C’est un réel besoin et je ressens un manque quand je ne peux pas écrire ne serait-ce que quelques lignes. Heureusement que ma famille est compréhensive !

  • Utilises-tu des logiciels d’écriture comme Scrivener, Focus Writer….Ou écris tu juste sous Word ? Écris tu d’abord sur un carnet manuscrit ou directement sur l’ordi ?

J’écris sous open office, sur tablette ou ordinateur, mais comme les idées me viennent n’importe quand et que j’ai de nombreux projets, j’ai des cahiers à spirale gribouillés dans tous les sens qui me servent durant la rédaction. Au moment de la relecture, je me serre du logiciel antidote.

  • Es-tu du genre à faire un plan très détaillé (style architecte) ou plutôt à découvrir ce qui se passe au fur et à mesure avec un plan très succinct au départ (style jardinier)

Je suis un jardinier pure souche. Je pars d’une idée générale, d’un thème, et je crée au fur et à mesure de l’histoire. Je ne sais jamais en commençant quelle direction vont prendre mes personnages. Je fais au feeling, au grès de mes envies, parfois même suivant mon humeur du genre. Souvent, j’ai l’idée de départ, je sais comment je veux que mon histoire finisse, mais il me manque tout le milieu.

  • La préparation de ton 1er roman, t- a-t-il demandé beaucoup de temps en amont (fiches personnages ou plan ou documentations, séquencier..….)Combien de temps avant d’écrire le 1er jet ? fait tu ensuite un gros travail de réécriture ? À qui fait tu relire ton travail : tes proches, des bêta lecteurs…. ?

Des recherches, oui. Mon premier livre écrit s’appelle mon lynx ottawa. L’histoire se déroule sur une île canadienne, l’île Manitoulin. Étant donné que je n’y ai jamais mis les pieds, j’ai cherché les coutumes amérindiennes, j’ai regardé des photos de l’île, j’ai épluché les sites immobiliers pour observer les habitations. Bref, j’ai voyagé avant de pouvoir y emmener le lecteur. Environs trois semaines de recherche et autant d’écriture. J’avoue avec honte que la relecture n’a pas été à la hauteur. C’est un des points sur lequel j’ai beaucoup travaillé depuis et bien sûr, je l’ai depuis corrigé. Je n’ai par contre pas de bêta lecteurs mais des amis adorables qui se font un plaisir de me donner leur avis et de corriger quelques fautes qui ont pu m’échapper.

  • Souhaites tu aborder un thème particulier que les questions n’auraient pas mentionné ? Ou un message pour tes fans ?

Merci à mes lecteurs de me suivre avec autant d’assiduité. Quoi que j’écrive, quelque soit les défis que je me lance, ils sont derrière moi, ils me suivent et je sais que je leur dois beaucoup.

 

Et voilà avez vous apprécié l‘ Interview de Virginie T. ?

Et vous ? Aimez vous ses oeuvres  ?

N’hesitez pas à partager votre avis….

Bibliographie

 

Livres de romance paranormale :

 – A crocs à mon sang (2020)

– Les Couleurs du dragon (2020)

****************************

Séries/Sagas de romance paranormale :

– La Meute Guardian Angels – 

– Les Ottawas 

Les Anges déchus

Les archanges du zodiaque

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

La Newsletter du Crepuscule

Rejoignez la liste secrete des lectrices du crepuscule pour etre tenu au courant de la sortie des derniers articles...

Merci de votre inscription