L’Interview de Lily Archer

L’ Interview de Lily Archer

 Interview de Lily Archer

L’ Interview de Lily Archer 

Je vous présente ici l’ Interview de Lily Archer – auteur entre autres de la saga de la Prisonnière des Fées ( Romance paranormale)

 

 Interview de Lily Archer in VF

Bonjour Lily Archer, et merci de te prêter à l’exercice de l’interview.

Il se fera en 2 parties : la 1re partie sur ton œuvre et tes projets (personnalisé), la 2me partie sur l’aspect plus technique du métier d’écrivain au travers de ton expérience (qui est propre à tous mes interviews)

 

Peux-tu pour l’instant te présenter en quelques phrases….Date de naissance, tes loisirs, passions, ton univers… ?

Je suis du signe du cancer, donc je suis souvent émotive et un peu bizarre. J’aime le jardinage, les fleurs, le point de croix, les jurons et la lecture. Je suis une vieille dame profane dans mon coeur

 

 

L’Interview de Lily Archer : Son œuvre 

 

  •  Pouvez-vous tout d’abord présenter votre saga : Fae’s Captive Book –Ouvrages publiés en France jusqu’au volume 4 (en mars 2020)-
    Combien de volumes y aura-t-il en tout dans cette saga ?

La série Captive des Fae a commencé comme quelque chose d’amusant à écrire, quelque chose que je pouvais faire quand j’avais besoin de me défouler sur une autre écriture. Quand je l’ai publié, j’ai supposé que dix personnes le liraient et ce serait tout. Mais cela a décollé, et je ne pouvais pas être plus heureuse. Je reviendrai à l’écriture de ce monde, mais pour l’instant il y a huit livres au total.

 

  • Pourriez-vous nous en dire plus à ce sujet? Comment avez-vous eu l’idée du personnage de Taylor? Et ce type de scénario avec Faes et fantasy / romance paranormale ?

J’ai révé de cela. Je voulais que Taylor soit jeune et naïve, mais aussi se montrer forte quand c’est nécessaire. J’adore l’idée d’un portail romantique, où notre héroïne est envoyée dans un monde différent et effrayant. Donc c’est ce que j’ai fait, et j’étais sûr d’inclure un puissant, gentil Roi Fae pour l’aider le long du chemin.

 

 Aimez-vous particulièrement le monde des fées? Et la dark Fantasy?
La Dark Fantasy est mon premier amour. J’ai écris dans ce genre avec mon premier nom de plume (qui est un secret). J’ai donc pu transférer cet amour du dark à la fantaisie, où j’ai construis une histoire un peu plus lumineuse et donc, créative et amusante.

 

  • Quelles ont été tes influences littéraires, ou juste tes auteurs/ou genres préférés ?

J’étais une grand lectrice quand j’étais plus jeune. Stephen King, les romances, Nancy Drew, Hardy Boys, Vampire Chronicles, Lord of the Rings, Martian Chronicles, livres sur les vampires, et j’en passe. Donc je pense que tout cela à contribué à ce que mon cerveau fait aujourd’hui.

 

  • As-tu d’autres projets pour l’avenir en Urban Fantasy/Bit lit, côté Young adulte, ou fantasy ?

Oui! Je suis toujours en train d’écrire. Mes  histoires de science fiction omegaverse, ont commencé avec « Omega Academy », et pourraient être traduites ensuite. Je vais devoir attendre et voir si mon éditeur les gardent.

 

  • Comment s’est passé ta recherche d’une maison d’édition au tout début ?

C’est facile. Grey Eagle est venu me voir. Je pensais devoir les recontacter, mais ensuite j’ai reçu un message d’Anna Zaires, qui dirige Grey Eagle, et nous nous sommes bien entendu, et elle me connaissait déjà pour d’autres choses. C’était une drôle de surprise quand elle a réalisé que c’était moi.

 

  • Qui a décidé, et qui a réalisé tes illustrations de couvertures ?

J’ai envoyé toutes mes idées à « Deranged Doctor Designs », et ils ont beaucoup utilisé cela pour la première couverture de la série prisonnière des Fays. Un Travail magnifique. Pour mes séries omegaverse, « Zakuga » a crée les images et les maquettes des personnages, et « Deranged Doctor » les utilise pour créer les couvertures.

L’Interview de Lily Archer :le métier d’écrivain 

 

  • Comment as-tu commencé à écrire de manière professionnelle.

J’ai commencé il y a des années, j’écrivais une fois rentré du travail et après que les enfants soient couchés. J’ai finalement été repéré par une petite presse, et j’écris et publie depuis.

  • As-tu auparavant participé à des ateliers d’écriture, suivi une formation littéraire, appris une technique… ???? Où t’es-tu lancé spontanément dans le 1er jet ?
J’ai une maîtrise en littérature, donc ça m’a vraiment aidé. Il était logique pour moi de m’en tenir aux arts au collège, principalement parce que je n’ai jamais cessé de lire. Ça me plaît beaucoup.

 

  • A quel âge as-tu commencé sérieusement à écrire ? Travaillais-tu à côté (temps plein/partiel/congés…)

Je suppose que c’était vers 34 ans lorsque j’ai écris à temps plein? Quelque chose comme ça. J’ai pu faire correspondre mon revenu à temps plein d’avant à ce que je gagnait, alors j’ai fait le saut.

 

  • Qu’elle est ta routine d’écriture en tant qu’écrivaine ? Tes habitudes matin, soir…. ? As-tu un nombre de mots ou de pages par jours à faire à minima, ou fais-tu selon ton inspiration ? écris-tu tous les jours ?

J’ai tendance à faire pas mal de gaffes le matin. Je ne suis pas du genre matinal, alors il me faut un certain temps pour commencer. Je suis plus créative  l’après-midi/et le soir, donc c’est là que j’écris beaucoup.

J’essaie d’écrire tous les jours, mais j’ai des enfants, donc parfois ils débarquent et mon plan s’envole. Mais j’essaie vraiment de faire au moins 2 000 mots par jour, ce qui n’est vraiment pas beaucoup compte tenu du nombre incroyable de projets que j’ai entrepris à un moment donné.

 

  • Utilises-tu des logiciels d’écriture comme Scrivener, Focus Writer….Ou écris-tu juste sous Word ? écris-tu d’abord sur un carnet manuscrit ou directement sur l’ordi ?

J’utilise Word. Mon écriture est terrible, et je suis terriblement lente. Il est donc préférable pour moi d’utiliser Word.

 

  • Es-tu du genre à faire un plan très détaillé (style architecte) ou plutôt à découvrir ce qui se passe au fur et à mesure avec un plan très succinct au départ (style jardinier)

Je suis un « pantser » (jardinière). J’ai peut-être une idée générale de ce que je vais faire, mais je me pemret d’être créative et de trouver des solutions au fur et à mesure.

  • La préparation de ton 1er roman, t- a-t-elle demandé beaucoup de temps en amont (fiches personnages ou plan ou documentations, séquencier..….)Combien de temps avant d’écrire le 1er jet (et ton 1er jet combien de temps ?)- fais-tu ensuite un gros travail de réécriture ? A qui fais tu relire ton travail : tes proches, des béta lecteurs…. ?

Mon premier jet pour Fae’s Captive n’a pris que quelques jours (pour le tome  1), principalement parce que j’étais tellement dans ce que je créais. Ensuite, je l’ai relu pendant une semaine environ. Ensuite, mon mari l’a lu. Je l’ai révisé davantage. Je l’ai relu. Révisé une fois de plus, envoyé à mon correcteur, puis quand je l’ai récupéré, il a été publié.

 

  • En France il peut sembler difficile de parler d’argent, mais abordons malgré tout ce sujet épineux….

Peux-tu dire aujourd’hui que tu vis de ta plume, où as-tu, tout ce temps, gardé un travail sur le côté ?

Je vis de mon écriture. Je suis très chanceuse de pouvoir dire cela. Et je suis reconnaissante à tous mes lecteurs qui m’aident à vivre mon rêve!

Pouvez-vous nous dire combien vous avez gagné avec cette saga ? Ou le nombre d’exemplaires vendus depuis le début ? Ou ce que cela signifie en revenus ou revenus supplémentaires ? Être écrivain est une profession comme les autres, et le revenu est un sujet qui intéresse tout le monde. Voulez-vous répondre, ou du moins aborder ce sujet controversé? C’est à vous de décider…

Ce sont des questions difficiles parce que mes livres aux États-Unis sont dans Kindle Unlimited, ce qui rend difficile de savoir combien de personnes ont lu la série. Je peux estimer et dire que j’ai vendu environ 75 000 exemplaires du premier livre dans le monde, mais ce n’est qu’une estimation.

  • Souhaites-tu aborder un thème particulier que les questions n’auraient pas mentionné ? Ou un message pour tes fans ?

Merci de m’avoir interviewé! Je suis tellement heureuse que vous aimiez ces livres, parce que j’ai beaucoup aimé les écrire. J’espère avoir du nouveau dans les prochains mois, et j’ai hâte que vous en appreniez plus sur le monde d’Arin, les Faes et les changelings. Beaucoup d’amour, Lily.

Interview Lily Archer in VO 

Lily Archer,

 

Hello, and thank you for accepting to do this interview.

 

It will be split in 2 parts: the first part will cover your body of work and your projects (personalized), while in the second part we will discuss the more technical aspect of the profession of writer through your experience (which is specific to all my interviews)

 

*******************************************************************

 

Can you start by introducing yourself in a few sentences?  Your birth date, hobbies, passions, your world and environment?

I’m a Cancer, so I’m often emotional and a little batty. I love gardening, flowers, cross-stitch, cursing, and reading. I’m sort of a profane old lady at heart.

 

 

Your body of work:

 

  Can you first of all present your saga : Fae’s Captive Book –

Books published in France until the volume 4 (in march 2020)-

How many volumes will there be in all in this saga?

 

The Fae’s Captive Series started out as something fun to write, something I could do when I needed to blow off some steam from my other writing. When I published it, I assumed ten people would read it and that would be it. But it took off, and I couldn’t be happier. I will return to writing in that world, but for now there are eight books total.

 

 

Could you tell us more about it ? How did you come up with the idea of the Taylor character? And this type of scenario with Faes and fantasy / paranormal romance ?

I just daydreamed it. I wanted Taylor to be young and naïve, but also to have a backbone when necessary. I love the idea of a portal romance—where our heroine is sent to a different, scary world. So that’s what I made, though I was sure to include a strong, kind fae king to help her along the way.

 

 

  • Do you particularly like the world of fairies? And Dark fantasy ?

Dark romance is my first love. I write in that genre for my primary pen name (which is a secret). So I was able to transfer that love of the dark to fantasy, where I made the story somewhat lighter and so, so creative and fun.

 

  • What were your literary influences, or your favourite authors/genres?

 

I was a huge reader when I was younger. Stephen King, romances, Nancy Drew, Hardy Boys, Vampire Chronicles, Lord of the Rings, Martian Chronicles, vampire books—you name it. So I think all of that makes my brain do what it does.

 

  • Do you have any other projects (books or other) for the future in Urban Fantasy/Bit lit, Young adult or paranormal romance ?

 

Yes! I’m always writing. My scifi omegaverse stories, starting with Omega Academy, could be translated next. I’ll have to wait and see if my publisher picks those up.

 

  • How did you get on searching for a publisher at the very beginning?

 

That’s easy. Grey Eagle came to me. I was thinking of reaching out, but then I got a message from Anna Zaires, who runs Grey Eagle, and we hit it off, and she knows me from other things, too. So it was quite a funny surprise when she realized it’s me.

 

  • Who chose and who made your cover illustrations?

I sent all my ideas to Deranged Doctor Designs, and they absolutely nailed it with the first cover for Fae’s Captive. Gorgeous work. For my omegaverse series, Zakuga creates the images and the character mockups, and Deranged Doctor uses those to form the covers.

 

 

The profession of writer:

 

  • How did you start writing professionally?

I started years ago, just writing once I got home from work and after the kids were in bed. I eventually got picked up by a small press, and I’ve been writing and publishing ever since.

 

Had you ever participated in writing workshops, received literary training, learned a technique?

Or did you just spontaneously start your 1st draft?

 

I have an MA in lit, so that definitely helped. It made sense for me to stick to the arts in college, mainly because I’ve never stopped reading. I love it.

 

  • At what age did you start writing full time? Were you working on the side (full-time/part-time/holidays)?

 

I guess was about 34 or so when I went full time writing? Something like that. I was able to match my full-time income with royalties, so I made the jump.

 

  • What is your working routine as a writer? Your routine – morning / evening, etc.?

I tend to goof off in the morning quite a bit. I’m not a morning person, so it takes me a while to get going. I’m most creative in the afternoon/evenings, so I get a lot of writing done then.

 

Do you have a minimum number of words or pages per day, or do you go along with your inspiration? Do you write every day ?

I try to write every day, but I have kids, so sometimes they come barging in and my plan goes out the window. But I definitely try for at least 2,000 words a day, which really isn’t that much given the sheer number of projects I have going at one time.

 

 Do you use writing software such as Scrivener, Focus Writer?

Or do you just use Word? Do you handwrite first on a notebook or directly on a computer?

I use Word. My handwriting is terrible, and I’m painfully slow at it. So it’s better for me to use Word.

 

 

  • Are you the type to make a very detailed plan (architect style) or do you rather expand as you go along from a very brief initial plan (gardener style)?

I’m a pantser. I might have a general idea of where I’m going, but I let myself be creative and come up with things as I go.

 

 Did the preparation of your first novel require a lot of time beforehand (character files or plan or documentation, outline)? How much time did you spend before writing the first draft (and how long did your first draft take)? – do you then do a lot of rewriting work? Who revises your work: your relatives, beta readers?

 

My first draft for Fae’s Captive only took a few days (for book 1), mainly because I was so into what I was creating. Then I let it sit for a week or so, re-read it. After that, my husband read it. I revised it more. Let it sit again. Revised one more time, sent off to my proofreader, then when I got it back, published it.

 

 It is unusual to talk about money in France, but let’s talk about this thorny subject anyway.

Can you say today that you live from the income of your writing work, or have you, all this time, kept a job on the side?

I live off my writing. I’m very lucky to be able to say that. And I’m grateful for all my readers who are helping me live my dream!

 

Can you tell us how much you earned with this saga? Or the number of copies sold since the beginning? Or what it means in income or additional income? Being a writer is a profession like any other, and income is a subject that interests everyone. Would you like to answer, or at least address this controversial subject? It’s up to you….

 

Those are tough questions because my books in the US are in Kindle Unlimited, which makes it difficult to figure out how many people have read the series. I can estimate and say I’ve sold about 75,000 copies of book 1 worldwide, but that’s just an estimate.

 

Do you wish to discuss a particular theme that these questions have not touched on?

Or do you have a message for your fans?

 

Thank you for interviewing me! I’m so happy that you love these books, because I enjoy writing them so much. I hope to have new material out in the next few months, and I can’t wait for you to read more about the world of Arin, the fae, and the changelings. Much love, Lily.

Et voilà avez vous apprécié l‘ Interview de Lily Archer ?

Et vous ? Aimez vous ses oeuvres  ?

N’hesitez pas à partager votre avis….

Bibliographie

 

   La Prisonnière des Faes (Français) Broché – 31 mars 2020

 La Route pour l’Hiver – La Prisonnière des Faes Tome 2 (Français) Broché – 31 mars 2020

La Morsure de l’Hiver –  La Prisonnière des Faes  Tome 3 (Français) Broché – 31 mars 2020

Au-delà de la Montagne –  La Prisonnière des Faes Tome 4 (Français) Broché – 31 mars 2020

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

La Newsletter du Crepuscule

Rejoignez la liste secrete des lectrices du crepuscule pour etre tenu au courant de la sortie des derniers articles...

Merci de votre inscription