Un palais de cendres et de ruines de Sarah J. maas

Un palais de cendres et de ruines de Sarah J. maas

  • Broché : 736 pages
  • Editeur : De la Martinière jeunesse (7 février 2019)
  • Collection : Fiction
  • Langue : Français
  • ISBN-10 : 2732488801
  • ISBN-13 : 978-2732488806

Synopsis du Tome 3 : Un palais de cendres et de ruines

Devenue Grande Dame de la Cour de la Nuit, Feyre a offert son cœur à Rhysand.

Après la trahison de Tamlin, pourtant, la jeune femme n’a eu d’autre choix que de suivre celui-ci à la Cour du Printemps, qu’elle considérait autrefois comme sa maison. Mais Feyre n’a qu’une idée en tête : découvrir ce que manigance Tamlin, qui s’est rangé aux côtés du roi d’Hybern, et rentrer au plus vite à la Cour de la Nuit.

Car la guerre contre Hybern est imminente, et Feyre et Rhysand doivent à tout prix rallier les Grands Seigneurs à leur cause…

Ma chronique sur le Tome 3 : Un palais de cendres et de ruines

 

De nouveau un tome qui nous transporte dans un kaléidoscope d’aventures, d’émotions et de surprises.

Feyre revenue à la cour du printemps, reprends une place qui ne lui correspond plus. Les intrigues se jouent, les pouvoirs de révèlent et cela devant un Tamlin aveuglé par ses propres émotions.

Puis c’est le retour à Velaris avec son âme sœur Rhysand. Leurs complicités, leurs intimités pleinement exprimées.

Et pour finir nous sommes entrainés dans la guerre et l’on tremble pour nos héros et leurs amis. Les personnages secondaires s’enrichissent encore, et leurs personnalités riches et complexes nous les rendent très attachants.

Dans ces personnages secondaires, nous découvrons plus encore les soeurs de Feyre, très différentes de ce qu’elles étaient autrefois. Comme Feyre elles se cherchent, des mystères se lèvent peu à peu à leur sujet, mais de nombreuses questions restent en suspens…

Alliances, rencontres, drames tissent les fils de ce roman.

Il se termine sur une note d’apaisement et de joie, mais cela va-t-il durer ?

Suite dans le Tome 4.

 

Extraits choisis :

 

« — J’avais envie de le dévorer. Il s’arrêta devant le lit, lâcha ma main et , après avi=oir reculé d’un pas, me regarda. Mais son expression tandis qu’il suivait du doigt la meurtrissure sur ma pommette contint la vague brulante menaçant de me submerger. »

« — Ce baiser n’avait rien de tendre ni de doux ou d’hésitant. C’était une reconquête fougueuse et sans retenue, un déchainement. Et son goût, sa chaleur, la caresse impérieuse de sa langue…J’étais enfin de retour. Chez moi… »

Et vous avez vous aimé ce livre ?

Qu’ avez vous pensé d’un palais de cendres et de ruines de  Sarah. J. Maas ?

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

La Newsletter du Crepuscule

Rejoignez la liste secrete des lectrices du crepuscule pour etre tenu au courant de la sortie des derniers articles...

Merci de votre inscription