Interview de Charlaine Harris (juillet 2019)

INTERVIEW DE CHARLAINE HARRIS En VF et en VO

INTERVIEW ABOUT CHARLAINE HARRIS In VF and VO

INTERVIEW DE CHARLAINE HARRIS (VF)

Charlaine Harris;

Bonjour, et merci de vous prêter à l’exercice de l’interview.

Il se fera en 2 parties : la première partie sur votre œuvre et vos projets (personnalisé), la seconde partie sur l’aspect plus technique du métier d’écrivain au travers de votre expérience (qui est propre à tous mes interviews)

 Pouvez-vous pour l’instant vous présenter en quelques phrases….date de naissance, vos loisirs, passions, votre univers… ?

Je suis née en 1951 au Mississippi. Mon père était agriculteur, puis directeur d’école. Ma mère était femme au foyer, puis bibliothécaire. Je suis une vraie fille du Sud. Je n’ai pas beaucoup de passe-temps. J’aime surtout lire, et j’aime cuisiner. Nous avons des petits-enfants et des chiens issus de refuges. Maintenant, nous vivons au Texas sur la falaise près de Brazos River.

 

Votre œuvre :

1)      Pouvez-vous déjà dans un 1er temps  présenter vos différentes sagas :……. En France on connait surtout la saga ; “La Communauté du Sud “qui est devenu une série TV : « true blood » avec Sookie Stackhouse.

 

Mais il y a également d’autres sagas que vous avez écrites, pouvez-vous nous en parler également :

Série Aurora Teagarden

Série Lily Bard

Série Les Mystères de Harper Connelly

Série Fille du cimetière

Série Midnight, Texas

 

C’est beaucoup de choses à expliquer, mais d’accord.

 

La série Aurora Teagarden :

(Cela a été filmé comme des films de deux heures et cela passe sur
« Hallmark Movie » et « Mystery canal » aux États-Unis)- Cette série porte sur une
bibliothécaire en Géorgie, et l’évolution de sa vie. C’est ce qu’on appelle une série « cozy », avec peu de sexe explicite ou de violence. Elle a été ma première série, et récemment j’ai ajouté deux livres à cette série.

La série Lily Bard :

C’était ma tentative de développer un personnage plus dur. Lily est une
femme de ménage avec un passé terrible et de nombreuses cicatrices, à la fois
émotionnelles et physiques. Elle vit dans une petite ville de l’Arkansas.
Je prenais des cours de karaté à l’époque, donc il y a beaucoup de scènes d’action.

 

Série Les Mystères de Harper Connelly :

Harper Connelly a eu également une mauvaise éducation, et a été frappé par la foudre à l’ adolescence. Cela lui a laissé une étrange capacité, celle de trouver des corps si on lui donne des paramètres/ des directives. C’est comme ça qu’elle gagne sa vie.
Son manager est son demi-frère Tolliver, est la seule personne en qui elle a confiance. Ironiquement, le seul corps qu’elle ne peut pas trouver est celui de sa sœur disparue.

Série Midnight, Texas :

Ces livres forment une trilogie. Ils ne sont pas racontés à la première
personne, ce qui a été un changement agréable pour moi, presque un exercice d’ écriture, puisque les romans  de Sookie sont tous à la première personne,
ainsi que beaucoup d’autres de mes livres. Et alterner les points de vue, a était un autre changement rafraîchissant. Situés au Texas dans la minuscule ville de « Midnight », les livres portent réellement sur des bandes d’inadaptés vivant ensemble.

Série Fille du cimetière :

Les livres « Cemetery Girl » avec Chris Golden ont été pour moi également une autre tentative d’écrire d’une manière complètement différente. Chris a était un grand professeur en écriture pour les romans graphiques, et nous avons tous les deux pris beaucoup de plaisir avec ce projet.

 

Nous n’avons pas évoqué  la saga  “True Blood”, alors que c’est la série préférée des Francais. Donc, j’ai quelques questions aussi à ce sujet:

1) Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de créer ce genre de saga avec les vampires, les loups-garous et les fées?
2) Comment est né le personnage de Sookie, qui est à la fois forte et fragile et à la fois humaine et non humaine ?
3) Pouvez-vous en parler un peu et revenir sur le passé de cette belle saga?

 

Je n’avais jamais entendu le terme “Bit-Lit” avant, à ce moment là.

Je voulais écrire sur quelqu’un qui ne s’intégrait pas avec d’autres humains, et les problèmes que cela pouvait lui causer. Je voulais aussi qu’elle soit issue d’un milieu ouvrier, et pas riche. Peu à peu, Sookie a commencé à s’incarner dans un personnage. Elle aurait voulu épouser  un homme, mais les hommes normaux , ce n’était pas possible pour elle, donc quand elle a rencontré un vampire elle était déjà préparée à l’idée de sortir avec une créature aussi dangereuse que Bill.

 

J’utilise tout ce dont j’ai besoin pour raconter l’histoire que je veux raconter.     Parfois, il y a des créatures surnaturelles, parfois non. Quand j’ai commencé à écrire sur la vie de Sookie, j’ai senti que j’étais fatigué d’écrire seulement  sur des vampires, bien qu’ils étaient très importants pour une histoire, qui portait sur l’exclusion. Donc j’ai inclus également des loups-garous et autres créatures, et puis des fées, qui n’étaient pas aussi gentilles qu’on pouvait les dépeindre parfois. C’était une longue série, et je devais me divertir aussi bien que mes lecteurs, donc j’ai mis de nouveaux éléments dans le mélange.

 

J’avais un vampire dans ma série “Midnight, Texas”. Que j’écrive à nouveau sur des créatures surnaturelles ou non dépend en fait des exigences de l’histoire que je raconte. Dans “Une mort facile” « an easy death », il y a de la magie, mais il n’y a pas de créatures entièrement surnaturelles, du moins pas encore.

 

 

  • Justement très récemment, vous avez écrit cette nouvelle saga , avec son premier
    tome « Une mort facile » , une trilogie qui débute comme un western étrange, un roman de fantaisie dans une Amérique alternative remodelée par l’assassinat du président Roosevelt et l’ existence
    de la magie. (mais pas traduite en français pour le moment)
    Pouvez-vous nous en parler?

 

Bien sûr. J’ai adoré écrire « Une mort facile », et j’ai presque terminé sa suite, « À Longer Fall ». qui sera achevé en janvier. Je travaille sur le troisième tome.

Lizbeth Rose, mon protagoniste, est une très jeune professionnelle du pistolet, qui loue ses services.
Elle se méfie des « Grigoris » (utilisateurs de magie) avec une bonne raison, mais
quand elle est engagée par deux d’entre eux pour les emmener au Mexique, elle est propulsée dans leur monde. C’est Amerique alternative qui se déroule dans les années 30, a été réellement amusante à écrire.

 

  • Comment vous est venue l’idée de vos personnages et de ces histoires ?

C’est vraiment difficile de répondre. Quand vous êtes un écrivain, les idées roulent dans votre tête jusqu’à ce qu’ils soient prêts à
venir dans une forme (espérons-le) divertissante. Avec beaucoup de
temps, cela dépend de mon but en écrivant les livres que je prépare. Qu’est-ce que j’essaie de dire? Où va se situer l’histoire? Dans une large mesure, ces deux facteurs influencent
la voie que le concept des livres va emprunter.

  • Quelles ont été vos influences littéraires, ou justes vos auteurs/ou genres préférés ?

J’ai été très tôt fan d’Edgar Allen Poe, et des histoires de fantômes de toutes sortes, étant enfant. J’ai toujours été une lectrice passionnée.
Adolescente, j’ai commencé à lire des romans avec du mystère : des écrivains comme EX Ferrars, John D McDonald, Mary Stewart, Mignon G. Eberhart, Agatha Christie, Rex Stout…et bien d’autres.

  • Avez-vous d’autres projets pour l’avenir en Urban Fantasy/Bit-lit, côté Young adulte, ou fantasy ?

Quand viendra le temps de trouver un nouveau projet, j’aurai des
idées. Ou cela peut commencer à grandir et se développer n’importe quand. C’est l’aspect étonnant de ce travail.

  • Comment s’est passée votre recherche d’une maison d’édition au tout début ?

La femme qui enseignait le cours d’écriture créative que j’ai suivie était une ancienne employée de Houghton Mifflin. Elle
a recommandé le livre que j’avais écrit pour la classe, à son ancien patron, et Houghton Mifflin a pris le livre. Une formidable chance pour moi.

  • Qui a décidé, et qui a réalisé vos illustrations de couvertures ?

J’ai toujours été publié traditionnellement , donc l’éditeur dans ce cas prend cette décision. J’ai la possibilité d’approuver la couverture maintenant,
mais je ne pouvais pas le faire au début de ma carrière, bien sûr. J’ai eu
des couvertures magnifiques et des couvertures abominables.

 

le métier d’écrivain :

 

  • Comment avez-vous commencé à écrire de manière professionnelle. Aviez vous auparavant participé à des ateliers d’écriture, suivi une formation littéraire, appris une technique… ???? Où vous êtes-vous lancé spontanément dans le 1er jet ?

J’ai toujours écrit depuis que j’ai appris l’alphabet. Bien sûr, presque tout ce que j’ai écrit était nul, parce que tu as besoin de vivre avant de pouvoir écrire sur la vie. Mais vous devez aussi pratiquer votre métier. Je savais que j’écrirais un livre un jour, et quand je me suis mariée, mon mari m’a donné la possibilité de rester à la maison et d’écrire. C’était une occasion en or, et j’ai pu ainsi écrire mon premier livre. Je suivais un cours à l’époque, mon seul cours d’écriture, et ça a très bien marché pour moi.

  • À quel âge avez-vous commencé sérieusement à écrire ? Travailliez-vous à côté (temps plein/partiel/congés…)

J’ai commencé à écrire à temps plein quand je me suis mariée la seconde fois. J’avais vingt-huit ans. Depuis, cela est devenu mon unique travail.

  • Qu’elle est votre routine d’écriture en tant qu’écrivaine ? Vos habitudes matin, soir…. ? Avez-vous un nombre de mots ou de pages par jours à faire à minima, ou faites vous selon votre inspiration ? écrivez-vous tous les jours ?

Quand j’avais des enfants à la maison, c’était assez rigide, parce que je ne pouvais travailler que quand j’avais une baby-sitter ou (plus tard) quand ils étaient à l’école. Alors je me suis concentré, et j’ai pu faire avancer le livre. Maintenant que j’ai toute la journée, c’est en fait plus difficile de me concentrer!

j’écris tous les jours. J’essaie de produire six nouvelles pages par jour, mais je fais beaucoup de réécriture, aussi.

  • Utilisez-vous des logiciels d’écriture comme Scrivener, Focus Writer….Où écrivez-vous juste sous Word ? écrivez-vous d’abord sur un carnet manuscrit ou directement sur l’ordi ?

J’utilise World, et je travaille directement sur mon ordinateur.
Mes tout premiers livres ont été écrits sur une machine à écrire électrique.

  • Êtes-vous du genre à faire un plan très détaillé (style architecte) ou plutôt à découvrir ce qui se passe au fur et à mesure avec un plan très succinct au départ (style jardinier)

Nous appelons cela un style « Pantser » ici, c’est-à-dire “passer par le siège de votre pantalon”. Et c’est tout à fait cela! Je n’ai aucune idée de comment le livre va
progresser quand je le commence. Je sais seulement en gros où je vais et ce que j’essaie de dire.

  • La préparation de votre 1er roman, vous a-t-il demandé beaucoup de temps en amont (fiches personnages ou plan ou documentations, séquencier..….)Combien de temps avant d’écrire le 1er jet (et votre 1er jet combien de temps ?)- faites-vous ensuite un gros travail de réécriture ? À qui faites-vous relire votre travail : vos proches, des béta lecteurs…. ?

Je n’avais aucune idée de ce que je faisais avec mon premier livre. Aucune
idée! Je ne savais pas que l’on pouvez lire des livres sur l’écriture. J’écrivais tout
simplement. Puis j’ai commencé à réaliser que l’on avait besoin d’au moins une
liste de personnages. J’ai écrit le livre en neuf mois environ, et cela a été une longueur naturelle et habituelle pour moi depuis. Au début, mon agent l’a lu en premier, mais maintenant j’ai deux chers amis, aussi écrivains, qui sont mes bêta lecteurs. Et ensuite, je l’envoie à mon
agent et mon éditeur.

  • En France il peut sembler difficile de parler d’argent, mais abordons malgré tout ce sujet épineux….

Pouvez-vous dire aujourd’hui que vous vivez de votre plume, où avez vous, tout ce temps, gardé un travail sur le côté ?

Pouvez-vous nous dire combien vous avez gagné avec cette saga ? Ou le nombre d’exemplaires vendus depuis le début ? Ou ce que cela représente en salaire ou complément de salaire ? Être écrivain est un métier comme un autre, et ce sujet du salaire est un sujet qui intéresse tout le monde ….Souhaitez-vous répondre, ou tout au moins aborder un peu ce thème sulfureux ? C’est comme vous voulez…

Je n’ai jamais travaillé dans un autre emploi depuis que j’ai vendu mon premier
livre. J’étais de toute façon une employée terrible. Je travaille beaucoup mieux pour moi-même. Au début, j’ai fait très peu d’argent, et j’étais dans le désespoir, parce que je voulais contribuer à notre revenu familial comme mon mari le faisait. Lorsque mon travail est devenu plus populaire, j’ai voulu mettre à la  hauteur de son revenu (en tant qu’ingénieur chimiste).

Maintenant, j’ai vendu environ
32 millions de livres, donc je me suis très très bien débrouillée.

 

  • Souhaitez-vous aborder un thème particulier, que les questions n’auraient pas mentionné ?

 

La chose la plus fantastique en ce qui concerne le métier d’ écrivain c’est d’avoir d’autres écrivains pour amis. Je me sens si cool quand je rencontre un écrivain
dont j’admire le travail! Quel formidable travail j’ai!

Ou avez-vous un message pour vos fans ?
(A) Merci, merci, merci. Sans vous et vos encouragements, Je ne serais nulle part.

 

INTERVIEW ABOUT CHARLAINE HARRIS  (VO)

Charlaine Harris;


Hello, and thank you for accepting to do this interview.
It will be split in 2 parts: the first part will cover your body of
work and your projects (personalized), while in the second
part we will discuss the more technical aspect of the profession
of writer through your experience (which is specific to all my
interviews)

*******************************************************************

 

Can you start by introducing yourself in a few sentences? Your
birth date, hobbies, passions, your world and environment?

I was born in 1951 in Mississippi. My father was a
farmer, then a school principal. My mother was a
housewife and then a librarian. I am a true daughter of
the south. I don’t have many hobbies. I like to read, most
of all, and I enjoy cooking. We have grandchildren and
rescue dogs. Now we live in Texas on a bluff over the
Brazos River.

Your body of work:

1) Can you first of all present your different sagas?

In France, we know above your sagas:: Sookie Stackhouse
(the books and its tv series : true blood). But there also
Midnight Texas saga( Midnight, Texas Trilogy (2014 – 2016)
. but there are other sagas too Can you tell me about on this 2
sagas and also about the others ?
For example : Aurora Teagarden Series (1990 – Present)
Lily Bard (Shakespeare) Series (1996 – 2001)
Harper Connelly Series (2005 – 2009)
Cemetery Girl Series (with Christopher Golden)

 

This is a lot of talking, but okay.

The Aurora Teagarden series (which are filmed as two-hour movies and on the
Hallmark Movie and Mystery channel in the US) is about a
librarian in Georgia, and the evolution of her life. It’s what’s
termed a “cozy” series, with little explicit sex or violence. It
was my first series, and recently I added two books to it.

Lily Bard was my attempt at a harder character. Lily is a
housecleaner with a terrible background and many scars, both
emotional and physical. She lives in a small town in Arkansas.
I was taking karate at the time, so there are lots of action
scenes.

Harper Connelly also had a bad upbringing, and was also
struck by lightning as a teenager. This left her with a strange
ability, that of being able to find bodies if she’s given some
parameters. This turns out to be the way she makes her living.
Her manager is her stepbrother Tolliver, and he’s the onlyperson she trusts. Ironically, the only body she can’t find is that of her missing sister. 

The Midnight books are a trilogy. They are not told in the first
person, which was a pleasant change for me, almost a writing
exercise, since the Sookie novels are all in the first person, and
so are many of my other books. And I alternate points of view,
which was another refreshing change. Set in Texas in the tiny
town of Midnight, the books are really about misfits banding
together.

The “Cemetery Girl” books with Chris Golden were another try
at writing in a completely different way. Chris was a great
teacher in writing for graphic novels, and we both had a great
time with this project.

 We have not not discussed aout the “true blood” saga, and it is the favorite sa-ga in France. So, I have few questions about it :

1) What gave you the idea to create this kind of saga with vampires, werewolves and fairies?
2) How was born the character of Sookie, who is both strong and fragile and both human and non-human?
3) Can you talk a little bit about this and go back to the past of this beautiful saga?
4) This kind of saga Bit Lit with vampires and fairies, do you still want to write about it in the future, or not ?

I have never heard the term “bit lit” before, by the way.

I wanted to write about someone who didn’t fit in with other humans, and the problems that caused her. I also wanted her to be a blue-collar worker, and not wealthy. Gradually, Sookie began to gel as a character. She wanted to date a man, but regular men weren’t possible for her, so when she met a vampire she was open to a creature as dangerous as Bill was.

I use whatever I need to tell the story I want to tell. Sometimes there are supernatural creatures, some-times not. When I began writing about Sookie’s life, I felt I’d get tired of only writing vampires, though they were so important to the story, which was about exclusion. So the werewolves and other were creatures were included, and then the fairies, who were not so nice as they’re sometimes portrayed. It was a long-running series, and I had to keep myself entertained as well as my readers, so I put new elements into the mix.

I did have one vampire in my “Midnight, Texas” series. Whether I’ll write about supernatural creatures again or not depends on the demands of the story I’m telling. In “An Easy Death,” there is magic, but there are not creatures who are wholly supernatural, at least not yet.

And, very recently you wrote a new saga , with a first
book An Easy Death , a trilogy-starting weird western
fantasy novel set in an alternate America reshaped by the
assassination of President Roosevelt—and the existence
of magic. (but not translate in french for the moment)
–Could you tell us about it ?

Sure. I loved writing “An Easy Death,” and I’ve
completed its sequel, “A Longer Fall.” It will be out here
in January. I’m working on the third book. Lizbeth Rose,
my protagonist, is a very young professional gun for hire.
She distrusts grigoris (magic users) with good reason, but
when she’s hired by two of them to take them into Mexico,she’s pulled into their world. It’s alternate American in the 1930s, and so much fun to write.

How did you get the idea of your character and all this
stories?

That’s really hard to answer. When you’re a writer,
ideas roll around in your head until they are ready to
come forth in a (hopefully) entertaining form. A lot of the
time, it depends on my goal in writing the books I’m
planning. What am I trying to say? Where am I setting the
story? To a large extent, those two factors influence the
way the concept of the books develop.

What were your literary influences, or your favourite
authors/genres?

I was an early fan of Edgar Allen Poe, and ghost stories
of all kinds, as a child. I have always been an avid reader.
As a teenager, I began reading mysteries: writers like EX
Ferrars, John D McDonald, Mary Stewart, Mignon G.
Eberhart, Agatha Christie, Rex Stout . . . on and on and
on.

Do you have any other projects for the future in Urban
Fantasy/Bit lit, Young adult or fantasy?

When it comes time to find a new project, I’ll have
ideas. Or one may start to grow any day. That’s the great
thing about this job.

 How did you get on searching for a publisher at the very
beginning?

The woman who taught a creative writing class I took
was a former employee of Houghton Mifflin. She
recommended the book I wrote for the class to her former
boss, and Houghton Mifflin took the book. Great luck for
me.

Who chose and who made your cover illustrations?

I’ve always been traditionally published, so the
publisher makes that decision. I have cover approval now,
but I didn’t early in my career, of course. I’ve had
wonderful covers, and abysmal covers.

 

 

The profession of writer:

 

How did you start writing professionally?
Had you ever participated in writing workshops, received
literary training, learned a technique?
Or did you just spontaneously start your 1st draft?

I have always written since I learned the alphabet. Of
course, almost everything I wrote was rubbish, because
you need to live before you can write about life. But you
have to practice your craft. I knew I would write a book
someday, and when I married, my husband gave me the
opportunity to stay home from work and write. It was a
golden opportunity, and I wrote my first book. I was
taking a class at the time, my only writing class, and that
worked out wonderfully for me.

At what age did you start writing full time? Were you
working on the side (full-time/part-time/holidays)?

I started writing full-time when I married the second
time. I was twenty-eight. Since then, that’s been my only
job.

 

What is your working routine as a writer? Your routine –
morning / evening, etc.?

When I had children at home, it was quite rigid,
because I had to work when I had a babysitter or (later)
when they were at school. So I concentrated then, so I
could move the book forward. Now that I have all day, it’s
harder to focus!

Do you have a minimum number of words or pages per day, or
do you go along with your inspiration? Do you write every day?

Yes, I write every day. I try to produce six new pages a
day, but I do a lot of rewriting, too.

 Do you use writing software such as Scrivener, Focus
Writer?Or do you just use Word? Do you handwrite first on a notebook or directly on a computer?

I just use World, and I work directly onto a computer.
My fist few books were written on an electric typewriter.

 

Are you the type to make a very detailed plan (architect
style) or do you rather expand as you go along from a very brief
initial plan (gardener style)?

We call it a “Pantser” style here, flying by the seat of
your pants. Definitely that! I have no idea how the book
will progress when I begin it. I only know where I’m going
and what I’m trying to say.

Did the preparation of your first novel require a lot of time
beforehand (character files or plan or documentation,
outline)? How much time did you spend before writing the first
draft (and how long did your first draft take)? – do you then do
a lot of rewriting work? Who revises your work: your relatives,
beta readers?

I had no idea what I was doing with my first book. No
idea! I didn’t know you could read books about writing. I
just wrote. Then I began to realize you needed at least a
character list. I wrote the book in about nine months, and
that’s been a natural length for me all along. At first my
agent saw it first, but now I have two dear friends, also
writers, who are my beta readers. Then I send it to my
agent and my editor.

It is unusual to talk about money in France, but let’s talk
about this thorny subject anyway.

Can you say today that you live from the income of your writing work, or have you, all this time, kept a job on the side?

Can you tell us how much you earned with this saga? Or the
number of copies sold since the beginning? Or what it means in
income or additional income? Being a writer is a profession
like any other, and income is a subject that interests everyone.
Would you like to answer, or at least address this controversial
subject? It’s up to you….

I haven’t worked at another job since I sold my first
book. I was a terrible employee, anyway. I am much
better off working for myself. At first I made very little
money, and I was in despair, because I wanted to
contribute to our income like my husband did. As my
work grew more popular, I wanted to match his income
(as a chemical engineer). Now I have sold approximately
32,000,000 books, so I have done VERY VERY well.

Do you wish to discuss a particular theme that these
questions have not touched on?

The greatest thing about being a writer is having other
writers for friends. I feel so cool when I meet a writer
whose work I admire! What a great job I have!

Or do you have a message for your fans?

Thank you, thank you, thank you. Without you and
your encouragement, I would be nowhere.

 

 

 

J’espère que cet interview de Charlaine Harris vous a plu –

Quelles sont vos sagas préférées signées par cet auteur ? Qu’avez-vous lu jusqu’ici ?

N’hésitez pas à partager vos avis en commentaires -💋

 

Hello ! 💋 Ce Blog s’adresse à toutes celles (et ceux ) qui sont fans de Bit-Lit, de romance paranormale et Young adult, ou de romance sur fond de fantastique et/ou de fantasy.
Il y aura ici des présentations et des interviews d’auteurs francophones et anglophones et des chroniques de leurs livres....https://lesromancieresducrepuscule.com/
... See MoreSee Less

View on Facebook

Share with: